3 conseils pour bien débuter dans le parapente

parapente

Le parapente est une activité sportive mais aussi un loisir. Cette discipline apporte à ses adhérents de nombreux bienfaits physiques et mentaux. Avec les jambes en apesanteur et le vent qui effleure le visage, on se sent pousser des ailes. Cependant, il est primordial de partir du bon pied. Et les 3 conseils que nous vous proposons dans cet article rendront votre expérience plus agréable.

Conseil n°1 : soyez prêt et motivé

Lorsque vous débutez le parapente à Annecy, deux choix s’offrent à vous :

  • La découverte de sensations fortes : Si l’expérience d’un baptême de parapente à Annecy est tout ce qui vous intéresse, il vous suffit de vous inscrire à un cours unique. Vous en garderez de bons souvenirs sans aller plus loin dans la maîtrise de cette activité.
  • L’apprentissage : Pour évoluer dans cette pratique, vous devez suivre des cours de manière régulière. Ce parcours vous aidera à comprendre les bases de cette discipline et à progresser au fur et à mesure des séances. Pour des raisons de sécurité, les premiers vols doivent se dérouler des conditions météorologiques optimales.

Quel que soit votre choix, vous devez garder en tête que le parapente est une activité d’engagement. Cela signifie que vous aurez à maîtriser du matériel spécifique, votre corps et vos émotions. Soyez attentif aux règles que le moniteur ne manquera pas de vous communiquer. Vous réduisez ainsi les risques de chutes accidentelles et mettez toutes les chances de votre côté de profiter d’instants mémorables dans les airs tout en survolant des paysages sensationnels.

Conseil n°2 : effectuez un stage initiatif

La meilleure approche pour maîtriser cette activité est de vivre un baptême en parapente chez www.deltaevasion.com par exemple. Cette expérience vous assure une évasion vivifiante que vous n’êtes pas prêt d’oublier de sitôt. Le baptême en parapente se déroule sous la supervision et avec les directives d’un moniteur. Celui-ci a pour responsabilité de vous surveiller du décollage à l’atterrissage. Vous pourrez donc l’interroger sur les points qui vous échappent.

Le stage d’initiation permet de prendre goût progressivement au parapente. C’est l’occasion de découvrir le matériel et d’apprendre à le manipuler comme un pro. Vous apprenez :

  • les règles du décollage et de l’atterrissage ;
  • les normes de sécurité à respecter ;
  • les actions à mettre en pratique pendant le premier vol individuel.

La plupart des stages s’étalent sur une journée jusqu’à cinq jours. Au début des cours d’apprentissage, vous bénéficiez d’un accompagnement rapproché de la part du moniteur. Cet éducateur est là pour vous guider et vous fournir des instructions théoriques et pratiques, le but étant de vous permettre d’acquérir une autonomie totale. Pendant vos premiers vols seul, vous êtes guidé à distance par un moniteur qui vous dirige à travers une oreillette surtout pour le décollage et l’atterrissage.

Cependant, suivre un stage initiatique n’est pas une garantie pour pouvoir voler tout seul. Certains sites de parapente sont uniquement destinés aux pros. Les conditions météorologiques y sont sévères rendant le pilotage compliqué. Notez que ce n’est qu’au bout de 3 stages minimum qu’on devient capable de voler confortablement.

Conseil n°3 : choisissez du matériel adapté à vos besoins

Que vous optiez pour le parapente ou pour le deltaplane à Annecy, vous devez utiliser du matériel adapté. Le choix des équipements doit tenir compte de votre niveau et du type de pratique. Pour le parapente, il vous faut :

  • une voile ou l’aile de parapente ;
  • une sellette ;
  • un parachute de secours ;
  • un casque ;
  • une radio ;
  • une paire de gants ;
  • des lunettes de soleil ;
  • des chaussures adaptées.

Pour pouvoir profiter du vol et des sensations qu’il est sensé procurer, vous devez avoir les accessoires nécessaires. Le casque permet de voler en toute sécurité. La radio est essentielle pour être en contact avec le moniteur qui gardera un œil sur vous du début à la fin du vol. Vous pouvez accrocher la radio à la sellette. Par ailleurs, il est vivement recommandé de porter des gants pour protéger vos mains pendant le pilotage. Les lunettes sont essentielles pour admirer la montagne et l’ensemble du paysage en dépit de la météo. Quant aux chaussures, choisissez une paire avec un bon maintien. Cela vous permettra d’atterrir en toute sérénité. Notre dernier conseil pour choisir du matériel adapté est de demander conseil à votre moniteur !

5 conseils pour un enterrement de vie de jeune fille mémorable
Comment organiser vos vacances avec des enfants en bas âge ?