Publié le : 01 décembre 20236 mins de lecture

Le moteur hors-bord Yamaha intègre une mécanique de précision nécessitant la plus grande vigilance de votre part. En effet, ce dernier reste soumis à de nombreuses contraintes mécaniques, sans oublier les éléments extérieurs comme le vent, le sel et l’eau douce. Sans un minimum de vigilance, les défaillances risquent de s’accumuler et vous n’aurez d’autres choix que d’effectuer des réparations plus lourdes.

Quelles sont les précautions à prendre avant la mise à l’eau ?

L’entretien d’un moteur hors-bord Yamaha nécessite des vérifications régulières et tout commence avant la mise à l’eau. Tout d’abord, nous vous conseillons de suivre les conseils du fabricant, car vous disposez peut-être d’un moteur avec certaines spécificités techniques. Avant de regarder plus en détail le moteur, portez votre attention sur le circuit électrique en vous assurant que la batterie dispose d’un niveau tout à fait correct et qu’il n’est pas le moindre défaut au niveau des liquides de la motorisation. Concernant le moteur, vous accordez la plus grande attention à cette pièce particulière. Tout commence par l’observation des circuits d’alimentation en carburant afin de vérifier qu’il n’y a aucune anomalie. Vous appliquez la même vigilance sur les autres pièces Yamaha hors bord, à savoir le circuit de refroidissement et le circuit de propulsion. Chaque tuyau doit être en parfait état, sans la moindre craquelure. Dans le cas contraire, ne soyez pas étonné d’être confronté à une fuite. Munissez-vous d’un chiffon sec ou d’un produit équivalent comme un papier absorbant afin de le passer sur les tuyaux d’alimentation du moteur pour détecter plus facilement des fuites. N’hésitez pas à actionner le volant pour obtenir un résultat plus probant. Pour le refroidissement du moteur, votre hors-bord va éjecter l’eau. Au cours de cette opération, l’embase permet au liquide de refroidissement de sortir et vous devez vérifier que cet élément mécanique ne comporte aucun défaut. Ensuite, concentrez-vous sur le nettoyage des bougies pour éliminer la corrosion et tout dépôt. Une simple brosse métallique sera amplement suffisante pour réaliser cette opération. Assurez-vous que l’accélérateur ne présente aucune résistance et que vous n’ayez aucune impureté au niveau du filtre à eau et du filtre à huile. En cas de doute, il est préférable de procéder à leur remplacement. Avant votre excursion, contrôlez le niveau de carburant ainsi que le niveau d’huile.

Quels sont les gestes à accomplir après chaque sortie avec votre moteur hors-bord Yamaha ?

Lorsque vous êtes revenu de votre sortie en mer, prenez le temps nécessaire afin d’inspecter votre moteur. Pas d’inquiétude si jamais vous observez la moindre défaillance, il vous sera possible d’agir en vous procurant des pièces de qualité en vous rendant directement sur le site piecesbateaux.com. Au niveau de l’inspection, elle doit être systématique, peu importe le modèle de votre moteur Yamaha. Munissez-vous d’un tuyau d’arrosage afin de rincer entièrement votre moteur. Au cours de cette opération, nous vous conseillons vivement de laisser le capot ouvert. C’est une excellente procédure pour éliminer les différentes impuretés comme les algues ou encore le sel. Munissez-vous d’un kit de rinçage pour mettre en route le moteur avec de l’eau douce. Au cours de cette opération, assurez-vous que l’embase soit entièrement plongée dans l’eau douce. Parmi les autres points de contrôle, vous portez votre vigilance sur l’arrivée d’essence du moteur. Donc, vous mettez en route la motorisation, mais vous n’utilisez pas la pédale d’accélération. Ainsi, le restant de carburant sera consommé et c’est une excellente façon de limiter les dépôts. En ouvrant le capot du moteur, réalisez une inspection visuelle pour déterminer si vous avez des traces d’huile. Si vous disposez d’un moteur Yamaha avec une lubrification automatique, contrôlez le niveau d’huile et n’oubliez pas de protéger correctement toutes les parties électriques contre l’humidité.

L’importance de l’entretien annuel d’un moteur hors-bord Yamaha

Surtout, ne faites aucune concession pour entretenir un moteur hors bord, car ce sont des opérations relativement simples et particulièrement bénéfiques. D’où l’importance d’appliquer un contrôle régulier avant de connaître une avarie majeure. Étant donné les nombreuses contraintes, la corrosion représente un risque majeur à cause de l’eau de mer, du rayonnement ultraviolet et du soleil. Si de votre côté, vous n’avez pas les capacités nécessaires, nous vous conseillons de vous orienter vers un professionnel aguerri. Sinon, prenez le temps approprié pour entretenir correctement votre bateau et n’oubliez pas de commander les pièces uniquement depuis un site Internet spécialisé. C’est une excellente façon de prendre soin de votre moteur Yamaha et de le conserver le plus longtemps possible.