Tout savoir sur le volley-ball

On dit toujours qu’il faut être grand pour jouer au volley-ball avec succès.

Toutefois, cette opinion populaire est une idée fausse.

Bien qu’il y ait des avantages à ne pas être trop petit pour attaquer et bloquer, même les personnes de moins d’un mètre quatre-vingt peuvent devenir d’excellents joueurs de volley-ball.

Le volley-ball est un sport d’équipe.

Son histoire est récente.

Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que le volley-ball a été développé comme alternative au basket-ball, très populaire aux États-Unis.

Règles et tactiques

Dans ce sport, deux équipes de six personnes s’affrontent.

Les règles sont assez simples.

Le terrain de jeu est séparé par un filet de 2,43 mètres (hommes) ou 2,24 mètres (femmes) de haut.

Dans son propre terrain de jeu, le but, selon les règles, est de recevoir le ballon de l’équipe adverse.

La balle acceptée est alors jouée au joueur de la passe et ensuite volée dans le champ de l’adversaire avec un tir d’attaque afin que l’autre équipe ne puisse pas l’accepter.

En cas de succès, l’équipe attaquante obtient un point et le prochain service.

Au volley-ball, une fois qu’une équipe a récupéré le service, elle change de position.

Théoriquement, chaque joueur doit être capable de jouer à tous les postes du volley-ball.

Dans les équipes amateurs et professionnelles, cependant, les changements de position ont lieu directement après le service, lorsque le ballon se trouve dans la moitié de terrain de l’adversaire.

Après ce changement, les passeurs sont de nouveau au filet et les attaquants à l’attaque.

Cette tactique présente l’avantage que chaque joueur peut se spécialiser dans une position.

Par exemple, les joueurs plus grands occupent généralement les positions d’attaque, tandis que les joueurs plus petits mais peut-être plus propres techniquement leur passent le ballon pour attaquer.

Cette approche fait du volley-ball non seulement un sport où il faut être rapide et en forme, mais où des considérations stratégiques sont également nécessaires.

Il faut toujours tenir compte des mouvements dans le terrain de l’adversaire et aussi, par exemple, de ses remplacements.

Volley-ball : La condition physique est requise

Le volley-ball n’est pas seulement apprécié des joueurs, mais aussi des spectateurs, car les mouvements sont très élégants et s’accompagnent d’une certaine facilité, selon le niveau de jeu.

Cependant, ce qui semble si facile est souvent le résultat d’années d’entraînement et d’une technique parfaite, ce qui est ce qui compte dans le volley-ball.

Lorsque le volley-ball est pratiqué à un niveau professionnel, de nombreux muscles du corps humain sont utilisés.

Selon le poids corporel et le sexe, la consommation de calories varie entre 200 et 300 calories par heure.

Par rapport à d’autres sports, c’est relativement peu.

Si vous ajoutez le sprint et la musculation nécessaires, vous obtenez environ deux fois plus de calories.

La musculation des bras et des épaules est particulièrement importante pour le volley-ball, car les balles qui volent vite doivent être ralenties et frappées en retour.

Les muscles de saut ne doivent pas non plus être négligés.

Après tout, de nombreux sauts au filet peuvent décider de points décisifs dans un match de volley-ball.

Au volley-ball, la vitesse est également importante.

Les exercices d’approche rapide et de sprint sont donc recommandés.

L’entraînement d’endurance n’est pas à négliger, même s’il n’est pas aussi important que dans d’autres sports où la course est plus importante.

Toutefois, il suffit de faire du jogging pendant un quart d’heure avant le match ou l’entraînement pour que le corps puisse s’échauffer.

Conseils pratiques pour faire du vélo en hiver
Les avantages de la course à pied