Motocross : principes et équipements

Motocross

Sport mécanique des deux-roues, le motocross est une course de vitesse qui se déroule sur un circuit dédié spécialement à cet effet. Ce parcours est un tout terrain accidenté. Les personnes souhaitant s’adonner à cette pratique doivent disposer de l’engin adéquat et des bons équipements pour être en mesure d’accomplir le trajet prédéfini. Le choix de la moto dépend de la catégorie, de la compétition et des obstacles. Dans tous les cas, la qualité est de mise, aussi bien pour les engins que pour les équipements.

Motocross : quelles sont les règles de la discipline

Les motos pour pratiquer le motocross peuvent être des engins :

  • à moteurs 4-temps supérieurs à 450 cm3 ou à 2-temps de 250 cm3 au moins pour la catégorie MX3 ;
  • à moteurs 2-temps de 125 cm3 et de 150 cm3, ou à 4-temps de 250 cm3 pour la MX2 ;
  • à moteurs 2-temps de cylindrée 250 cm3 ou à 4-temps de 450 cm3 pour la MX1.

Peu importe la catégorie de la machine, elle peut être embellie et mise en valeur par un kit déco personnalisé. Le motocross est une tout autre discipline qui n’a rien à voir avec les motos sur circuit ou sur route. La piste en terre, plus ou moins étroite, est composée de bosses et de courbes serrées. De par ces particularités des terrains, les pilotes doivent être équipés avec des accessoires spécifiques. Effectivement, cette activité expose à des risques de projection de pierres, d’accrochage entre les pilotes, de sauts en hauteur de plusieurs mètres et bien d’autres incidents jugés dangereux.

Les équipements de motocross pour les yeux et la tête

Que les motards, aussi bien amateurs que professionnels, envisagent de participer au championnat de France ou à une compétition à l’international, ou qu’ils souhaitent s’entraîner pour le plaisir, ces derniers doivent s’équiper des accessoires adéquats pour se protéger. Les chutes arrivent vite dans ce genre d’activité et les risques de blessure sont omniprésents. Les pratiquants de ce sport ont l’obligation de porter des accessoires convenables, de la tête aux pieds, sans rien négliger.

Protection de base incontournable et surtout obligatoire, le casque est d’une importance capitale dans la mesure où son port préserve des blessures, voire des fractures graves au niveau de la tête en cas de chute ou de choc. Au vu de la multiplicité des modèles, le pilote doit faire attention au choix et optimiser le côté sécuritaire et pratique de l’accessoire. Le casque doit être doublé par de la mousse et la coque conçue avec des matières protectrices et résistantes. L’aération est à vérifier car en cas d’exsudation, le pilote risque de se retrouver dans l’inconfort. Les modèles équipés d’une boucle double D sont à prioriser, et aussi ceux qui s’adaptent au masque et aux lunettes. Les modèles sans visière sont préférables pour une meilleure visibilité.

Le poids est l’un des éléments à considérer au moment d’effectuer la sélection. Un modèle léger convient mieux en Enduro compte tenu des heures à passer sur l’engin. Un produit haut de gamme n’est pas nécessaire si l’intéressé s’entraîne quelquefois uniquement ou l’utilise juste pour des randonnées. Sa taille doit être juste et aller bien à la tête de la personne qui va la mettre. L’achat sans essayage est possible en mesurant le tour de la tête à l’aide d’un mètre ruban. Cet outil est à placer à 2 cm en haut des sourcils pour prendre ce tour. Les bonnes tailles selon la valeur obtenue sont :

  • 65 cm à 66 cm pour un XXXL ;
  • 63 cm à 64 cm pour un XXL ;
  • 61 cm à 62 cm pour un XL ;
  • 59 cm à 60 cm pour un L ;
  • 57 cm à 58 cm pour un M ;
  • 55 cm à 56 cm pour un S ;
  • 53 cm à 54 cm pour un XS.

Les lunettes ou les masques préservent les yeux des poussières, du vent et des projectiles. Ces derniers doivent s’adapter au casque, sinon les modèles avec Tear offs sont indiqués lors des compétitions.

Les équipements de motocross pour le reste du corps

Compte tenu du fait qu’aucune carrosserie ne protège les pilotes et que seul le guidon leur permet de manier la moto, ils doivent aussi porter d’autres accessoires et prévoir du matériel pour renforcer la sécurité au niveau de l’engin. Les protège-mains et les gants sont essentiels, tout comme une veste étanche, un tour de nuque, des coudières, des pare-pierres, des gilets de protection et des maillots pour le confort et la préservation du corps. Pour le bas, un motard doit porter des genouillères, des bottes souples et un pantalon conçu exclusivement pour la discipline et qui supporte la projection de boue et les éraflures. Normalement, tous ces accessoires peuvent être trouvés auprès des commerçants spécialisés dans ce type de produit. Les pneus doivent être recouverts de garde boue pour limiter le salissement lors d’un passage sur un terrain boueux ou sur des flaques d’eau. Cette protection évite également la projection des particules par le glissement du pneu ou par un arrêt subit dû au freinage.

Quels exercices physiques pratiquer en plein air ?
Bien choisir son pistolet pour le tir sportif