Histoires et traditions sur la fête de Saint-Valentin dans le monde

La Saint-Valentin est la fête des amoureux par excellence, où pendant 24 heures vous pouvez vous laisser gâter par la douceur de l’amour en le célébrant sous toutes ses formes. Mais la Saint-Valentin n’est pas seulement une simple occasion de fêter ceux que l’on aime avec des chocolats, des dîners romantiques, etc. En fait, elle renferme des mythes et des légendes d’origine ancienne.

Informations préliminaires

Pour les anciens Romains, le mois de février était le mois au cours duquel ils se préparaient à accueillir le printemps, considéré comme la période de renaissance. Il était donc de coutume de commencer des rites de purification au cours desquels les maisons étaient nettoyées et saupoudrées de sel et de farine afin d’apporter chance et fertilité. Au milieu du mois, les gens se consacraient à la célébration des Lupercali : des dieux qui avaient pour rôle particulier d’éloigner les loups des champs. Depuis le IVe siècle avant J.-C., les Luperici rendaient hommage au dieu Lupercus par des rites singuliers et des sacrifices propitiatoires effectués dans la grotte où, selon la légende, la louve allaita Romulus et Remus.

Pendant les jours de fête, les rues de la ville étaient parsemées du sang de certains animaux, en signe de fertilité, mais le véritable rituel consistait en une véritable loterie amoureuse : les noms des hommes et des femmes, fidèles au Dieu, étaient placés dans une urne puis mélangés. On a ensuite tiré au sort les noms d’un couple d’hommes et de femmes qui, pour mener à bien le rituel de fertilité, devaient vivre dans l’intimité pendant un an.

Au fil des siècles, ce rite “licencieux” a été remplacé à juste titre par les pères précurseurs de l’Église qui ont décidé de remplacer l’immoral Lupercus par la figure d’un saint qui incarnait les principes du pur amour. En 496 après J.-C., le pape Gélase a mis fin au rite païen et a institué la fête en l’honneur de l’évêque Valentin.

Saint Valentin est né à Terni en 175 après J.-C. et a consacré toute sa vie à la communauté chrétienne et à la mission de convertir les païens. Il a été consacré évêque alors qu’il n’avait que 25 ans, par le pape Saint Feliciano, et il est considéré comme le saint patron des amoureux, puisque la légende se souvient qu’il fut le premier à célébrer l’union entre un légionnaire païen et une jeune chrétienne. L’histoire de Saint Valentin, cependant, a deux fins différentes.

Dans la première version, le saint était emprisonné et flagellé le long de la Via Flamina, loin de la ville pour éviter les émeutes et les représailles des fidèles. Dans la seconde version, en revanche, il est dit que l’évêque Valentin, célèbre pour avoir célébré la première union entre un païen et un chrétien, fut amené devant l’empereur Claude II, qui tenta de le persuader de le convertir au paganisme. Mais saint Valentin ne se laisse pas convaincre et tente imprudemment de rapprocher l’empereur de la parole du Christ, ce qui lui coûte la vie.

L’histoire raconte qu’alors que Valentin était en prison dans l’attente de son exécution, il tomba amoureux de la fille aveugle du gardien Astérius, et grâce à sa foi, il rendit la vue à la jeune fille. Avant de mourir, on raconte que Valentin avait envoyé un message d’adieu à sa bien-aimée, et la fameuse phrase finale disait : “De la part de votre Valentin”, une phrase qui, dans les siècles à venir, est devenue un symbole du véritable amour.

Une fête célébrée dans le monde entier

La Saint-Valentin est une fête célébrée dans le monde entier, et pas toujours et uniquement par le simple échange de cadeaux ou d’autres biens matériels tels que des fleurs ou des chocolats. Au Kenya, par exemple, la tradition veut que les femmes offrent à leur époux une calebasse remplie de vin de palme, qu’elles reçoivent en échange un morceau de pain plat au citron vert et qu’elles boivent ensuite à la “coupe de l’amour”.

Dans de nombreuses autres cultures, très éloignées, la tradition veut que l’on prouve son amour par de véritables épreuves de courage, comme l’épreuve dite “de la bûche”, répandue parmi certaines populations du Brésil, dans laquelle de jeunes amoureux se défient en courant pendant 6 km avec une bûche. Le gagnant remporte le droit de danser avec sa bien-aimée. Pour la tribu des Wodaabe, au Niger, les filles sont appelées à choisir leur partenaire parmi tous les danseurs participant au concours de danse organisé pour la célébration de la fête, qui, à cette occasion, portent des colliers et des couvre-chefs colorés.

En Hongrie, le jour de la Saint-Valentin, il est de coutume que les garçons et les filles aillent dans les bois ramasser des perce-neige pour les offrir à l’être aimé, tandis qu’au Pays de Galles, la tradition veut que l’on offre des cuillères en bois sculptées. Dans le monde islamique, la tradition prévoit toutefois que l’homme démontre son amour par des épreuves de résistance à la douleur : la tradition veut en effet qu’en gage d’amour, la bien-aimée donne un mouchoir imbibé de sang, signe de courage et de force.

Dans la tradition chinoise, le septième jour du septième mois lunaire est une date liée à une légende qui raconte un amour impossible entre une fée et un simple mortel, séparés par la Voie lactée. L’histoire raconte que chaque année, le même jour, les deux amoureux parviennent à se retrouver, en traversant un pont construit avec l’aide d’une volée d’oiseaux qui, impitoyables envers l’histoire des deux amoureux, ont décidé de les aider en créant un lien entre la terre et la Voie lactée.

Parmi toutes les façons de célébrer la fête des amoureux, la nation qui suit la tradition la plus unique est peut-être le Japon : ici, les véritables protagonistes sont les femmes qui offrent des chocolats à leur amoureux, à la personne à qui elles veulent déclarer leur amour, mais aussi à leurs collègues, employeurs et amis.

Les hommes qui ont reçu le cadeau de la Saint-Valentin sont ensuite obligés de rendre la pareille un mois plus tard, exactement le 14 mars, en offrant du chocolat blanc lors de la journée appelée “Jour blanc”. Afin d’éviter les malentendus, il existe deux types de chocolats : le Honmei Choco, que l’on offre uniquement à l’homme dont on est amoureuse, et le Giri Choco, lié aux sentiments d’amitié et de gratitude. Pour ceux qui restent bouche bée, ils n’ont qu’à proposer des nouilles à l’encre de seiche le jour de la Journée noire, le 14 avril.

Quelle que soit la façon dont vous la célébrez, la Saint-Valentin reste un jour à passer dans les bras de l’être aimé ou aux côtés de ceux que vous aimez, alors bonne Saint-Valentin à tous les amoureux et non amoureux.

3 chaînes YouTube pour l’entraînement à domicile
7 choses à faire seul qui peuvent être très amusantes